Le magazine “j’existe et je veux”

Après une collaboration sur le numéro sur les sextoys, un édito

Pour l’été 2018, le magazine J’existe et je veux 1)http://www.adapei-varmed.fr/jexiste-et-je-veux/m’a fait l’honneur de me confier l’éditorial. Pas pour n’importe quel numéro, non, pour celui sur mai 68.

J’en étais toute chose au début tant j’aime ce média depuis sa création. Puis rapidement, je me suis attelée à la tâche avec joie. Non seulement j’étais ravie de la proposition, mais en plus, le travail de mise en forme avec Charline m’a rappelé à quel point il est bon et joyeux de travailler en équipe et de brainstormer. Car, le saviez-vous (?), le travail de sexologue peu parfois être un peu solitaire.

Un magazine formidable pour et par les personnes en situation de handicap mental

En effet, depuis 2015, ce magazine, créé par l’ADAPEI du Var, est entièrement écrit et conçu en Facile à lire et à comprendre (FALC). Pour en savoir plus à propos du FALC, j’en parle dans cet article : La nécessité d’écrire en FALC pour la promotion de la santé .

Les usagers de différentes structures s’impliquent à tous les niveaux de la création de chaque numéro. Des choix éditoriaux à la création d’un roman photo à chaque numéro. Les aspects bio-psycho-sociaux de la sexualité sont abordés et ils n’ont pas peur de parler de plaisir (ô joie).

couverture du numéro du magazine j'existe et je veux sur mai 68 en FALC (Facile à lire et à comprendre)

La vie affective et sexuelle facile à comprendre

Ce magazine propose chaque trimestre des informations sur la santé, la culture, les expériences autour de la thématique de la vie affective et sexuelle. Aucun sujet n’y est tabou. La physiologie et l’anatomie sont évoquées tout autant que l’orientation sexuelle, les sextoys ou les interaction entre sexualité et société. Les créateurs ont été en situation de handicap mental face à une thématique abordée à chaque numéro. Et, grâce aux choix éditoriaux et à l’aide de professionnels divers, ils lèvent et aident à lever la difficulté qui créait la situation de handicap. Peu à peu l’information gagne du terrain et avec elle la liberté et l’autonomie.

Mai 68 : une révolution des codes

En faisant le choix de parler de cette époque de l’histoire de France et du monde, J’existe et je veux ouvre vraiment sur les questions sociétales. Avec cette date, la possibilité de parler des libertés et des différents mouvements qui ont pris de l’ampleur à cette époque.

Slogan de mai 68 : soyez réaliste, demandez l'impossible

Ainsi, une opportunité est donnée aux personnes avec des déficiences intellectuelle, des difficultés de lecture ou de compréhension, de comprendre. Comprendre l’évolution des pensées, des droits et également d’élaborer sur les discriminations et l’autonomie.

Autonomie et respect des droits sexuels : continuer le travail

Le fait de pouvoir accompagner les personnes sur le chemin de l’autonomie est vraiment important pour moi. Je le fais en travaillant, à la fois, directement avec elles. Et en aidant en même temps à créer un environnement favorable en travaillant avec les familles et les professionnels.

Les accompagnements et formations que je propose vont tous dans ce sens. En s’autorisant, qui que nous soyons, à parler de nos peurs de nos aspirations et du plaisir.

D’ailleurs, je vous parlerais bientôt plus en détail du salon Amour et Handicaps qui aura lieu le 19 et 20 octobre 2018 à Hyères (où j’espère vous rencontrer pour en parler un peu plus et de vive voix). Comme vous pourrez le voir, j’y proposerais, avec plusieurs autres sexologues et experts, des ateliers divers. Ainsi, chaque atelier sera une expérience pour aller plus loin dans la compréhension, la libération de la parole et l’autonomie.

References   [ + ]